Blog

salon de l'étudiant
Comment bien se préparer à un salon de l’étudiant ?
4.2 (84.8%) 25 votes

Comment bien se préparer à un salon de l’étudiant ?

Depuis des années, les futurs bacheliers côtoient des événements relatifs à leur orientation. C’est une initiative qui se prend bien avant l’obtention du bac car il est primordial de choisir ses études supérieures en amont. La fameuse étape de l’admission post bac se prépare donc dès l’entrée en première. Zoom sur le concept du salon de l’étudiant.

La carte d’identité du salon de l’étudiant

Afin de mieux comprendre les enjeux d’une telle manifestation, voici quelques informations essentielles à connaître. Plus vous serez renseigné, plus il vous sera facile de choisir la bonne orientation.

Le principe

Le salon a pour but principal d’informer les lycéens et les étudiants sur les différentes orientations possibles en fonction de leurs centres d’intérêt mais aussi de leur filière. Grâce à de la documentation, et également aux personnels – souvent des représentants d’établissements ou des anciens élèves – présents sur place, un projet d’orientation voit le jour peu à peu.

L’échange est au cœur de l’événement. Les rencontres avec des professionnels de l’éducation, des responsables d’établissements appartenant à l’enseignement supérieur, sont très enrichissantes. Le côté humain est priorisé afin de répondre à toutes les interrogations de manière précises et personnalisées.

Pour qui ?

Les lycéens

Comme dit précédemment, ces salons de l’orientation sont à destination des élèves de première et de terminale. Ils sont à la recherche d’une continuité logique après l’obtention de leur bac. À la vue du nombre de formations disponibles en France, il n’est pas forcément aisé de s’y retrouver lorsqu’on se sent encore bien loin de tout cela.

Les informations recueillies donnent une certaine sécurité aux lycéens et leur permettent de se projeter un peu plus dans leur avenir universitaire. Ils pourront, ensuite, se concocter un parcours qui leur ressemble en prévision d’une entrée dans la vie active réussie.

Les étudiants

Cependant, il existe des salons des masters, mastères et MBA. Ces derniers concernent les étudiants ayant déjà effectué une licence ou ayant obtenu un diplôme équivalent à un bac +3. Ils ont déjà un pied bien ancré dans le système des études supérieures. Pour eux, l’enjeu est encore plus fort car ces dernières années sur les bancs de l’école déterminent activement leur avenir professionnel.

Pour les aides, des spécialistes des domaines spécifiques se réunissent afin de prodiguer les meilleurs conseils en termes d’orientation. Les réorientations sont également mises en lumière ici. Pour éviter de perdre du temps dans des études qui ne conviennent pas, mieux vaut réfléchir à deux fois à ses choix. Aujourd’hui encore, beaucoup trop de néo-bacheliers changent de filière après leur première année de licence. Mieux vaut donc changer d’avis au plus tôt que de devoir refaire un cycle dans une autre filière une fois l’année validée. C’est une perte de temps en moins.

Les parents

En général, les lycéens et les étudiants viennent accompagnés de leurs parents. C’est normal : la famille est sensible à l’orientation et elle est prête à tout mettre en œuvre pour la réussite. Bien souvent, vos parents vous conseilleront d’aller vers des écoles reconnues.

N’hésitez pas à faire part de vos envies pour ne pas vous sentir forcés de les écouter. Ne perdez pas de vue que c’est d’abord votre orientation qui prime et non pas l’avis de vos proches. En revanche, les parents peuvent être de bons conseils, surtout si un grand frère ou une grande sœur est déjà passé(e) par l’étape cruciale de l’orientation.

Comment s’organise un salon ?

Les grandes villes privilégiées

La plupart des salons de l’étudiant sont organisés dans des grandes villes : Paris, Marseille, Lyon, Bordeaux, Nice ou encore Lille en sont les principales. La raison est uniquement liée à des questions logistiques et pratiques. Mais il se peut que des villes de taille moyenne accueillent l’événement comme Clermont-Ferrand.

Rennes, Aix-en-Provence, Grenoble… il faut être à l’affût pour ne pas rater celui qui se trouve près de chez soi. L’entrée est bien souvent gratuite pour les lycéens et étudiants.

Des stands diversifiés

Les espaces dédiés à l’orientation sont découpés en stands. Le salon peut avoir une thématique précise comme par exemple “salon des écoles de commerce” ou “salon des écoles d’ingénieurs”. Dans ce cas-là, le sujet est clair et la cible visée est avertie. Mais il en existe d’autres beaucoup plus généralistes.

Généralement, un plan des différentes zones est distribué à l’entrée. Le public n’a plus qu’à sélectionner celles auxquelles il porte de l’intérêt. C’est souvent très intuitif et facile d’accès malgré la superficie qui peut surprendre. En général, les grandes écoles sont omniprésentes. Mais selon la taille, il est possible que des écoles locales se fassent une place au milieu des mastodontes.

La vie étudiante représentée

Les universités et les écoles ne sont pas les seules à être représentées durant cette rencontre. Les participants ont accès à des services reliés à la vie étudiante. Ils pourront notamment retrouver des organismes de santé pour aborder le sujet des mutuelles. Ou bien des banques pour celles et ceux qui auraient besoin d’un prêt pour leurs futures études.

Des renseignements sur les bourses d’études comme celles du CROUS ou encore des aides à la mobilité internationale, pour les études à l’étranger, sont disponibles. C’est l’occasion ou jamais de décrocher les bons plans et de profiter de réductions en tout genre.

Comment se comporter dans un salon étudiant ?

Pour optimiser au mieux la visite d’un salon étudiant, une petite préparation est nécessaire. Vous allez sans doute rencontrer des personnes qui vous seront bientôt familière. Alors, comme pour un entretien d’embauche, mieux vaut donner une bonne première impression. Participer à un salon ne se renouvellera pas dans l’immédiat, alors autant revenir avec toutes les informations nécessaires.

Les préparatifs avant le jour J

Bien se renseigner sur le lieu et la date

Avant de vous lancer à la conquête du salon de vos rêves, parcourez les sites web dédiés. Vous y trouverez l’intégralité des calendriers sur l’année en cours. Mieux vaut attendre celui près de chez soi. A part si vous visez une thématique précise et, dans ce cas-là, vous n’aurez pas trop le choix. Mais engendrer des frais de transport et de logement pour assister à un salon, ne vaut pas forcément le coup.

Si vous souhaitez vous y rendre en transport en commun, établissez votre itinéraire à l’avance. Vous gagnerez un temps précieux. De plus, pensez aux heures de pointe. Sur les grosses dates, les participants sont très nombreux et les stands peuvent très vite être engorgés. Privilégiez les heures autour de l’ouverture et de la fermeture. Si le salon se déroule le week-end, le dimanche est le jour le moins prisé des lycéens, des étudiants et de leurs parents.

La sélection des stands

Si vous avez accès au programme des exposants en avance, soit sur le site web, soit sur un flyer papier, c’est une très bonne chose. Dans la liste des établissements présents, faites une sélection de ceux qui vous intéressent le plus. Classez-les par ordre de priorité. Il vous faudra au moins deux formations pour que votre visite soit rentable. En pratique, plus vous visitez de stand et mieux c’est.

Ne restez pas non plus fermé à d’autres pistes. Parfois, il se peut que vous ne voyez pas le lien entre deux spécialités qui sont pourtant très proches et pourraient vous intéresser. Avoir une (ou deux) idée(s) de métier idéal permet d’associer les études supérieures adéquates. Vous pourriez être surpris de tomber sur un domaine sur lequel vous ne misiez pas au départ. Laissez-vous guider par vos centres d’intérêt et par votre curiosité.

Établir une liste de questions

Il est vivement conseillé de se créer une liste de questions à poser le jour de l’événement. Même si elles peuvent paraître “bêtes” ou dénuées de sens, toutes interrogations sont bonnes à prendre. Bien au contraire, il vaut mieux penser à tout qu’oublier quelque chose d’essentiel et se retrouver dans l’incompréhension. Quoiqu’il en soit, vous aurez toujours l’occasion de prendre de renseignements par téléphone ou à l’occasion des portes ouvertes.

Écrivez vos questions dans un cahier ou sur un bloc note et ne l’oubliez pas ! Vous pourrez ainsi avoir une trace écrite de votre échange avec un des interlocuteurs présents sur place. Avec le monde, le stress et le trop plein d’informations, vous verrez que de poser vos dires sur ce papier vous sera bien utile une fois rentré à la maison.

Une bonne altitude sur place

Se repérer

Si vous avez correctement étudié votre “plan d’attaque”, vous savez où aller. Alors ne perdez pas de temps et dirigez-vous directement vers l’emplacement qui vous intéresse. Il est très rare que la réalité ne soit pas conforme au plan initialement prévu. Et si c’est le cas, pas de panique.

Des agents d’accueil sauront vous aiguiller. D’où l’importance d’avoir une idée précise de ce que vous venez chercher sur ce salon. Le mieux est quand même de s’y rendre à plusieurs. Demandez à vos parents ou bien à des amis qui sont également intéressés par les mêmes parcours que vous.

Ne pas avoir peur de communiquer

Les personnes représentant les écoles et autres universités savent de quoi elles parlent. Elles sont spécialistes et seront les plus aptes à répondre à vos questions. Il n’y a aucune hésitation à avoir. Ne soyez pas timide au moment de les aborder. Elles sont avant tout là pour vous répondre, alors foncez !

Comme mentionné plus haut, il n’y a aucune question idiote. Dites-vous que vous n’êtes pas des spécialistes de l’orientation. D’ailleurs, vos questions pourront dériver sur des sujets auxquels vous n’aurez pas pensé. De plus en plus d’étudiants, issus des écoles représentées, animent les stands. La relation entre deux jeunes est parfois plus facile à créer plutôt qu’avec un chef d’établissement.

Participer aux ateliers

En plus des actions en adéquation avec les formations initiales ou les grandes écoles, d’autres animations peuvent être proposées au sein du salon. Forcément, elles ont un lien avec la poursuite d’études et peuvent être très enrichissantes.

Des conférences et des débats sur les thèmes de l’éducation et de l’orientation peuvent être prévus. Animés par des journalistes et des professionnels, ils donnent une autre dimension aux thématiques. Il y a aussi des ateliers pour mieux comprendre certaines notions. Par exemple, vous pouvez participer à une mise en pratique pour mieux comprendre Parcoursup.

Sur place, un visiteur passe en moyenne deux heures dans un salon de l’étudiant. Alors prévoyez de quoi vous hydrater mais aussi de quoi patienter. Dans certains forums, l’attente peut être très longue avant d’obtenir les informations que vous recherchiez.

L’après salon

Regrouper et mettre au clair les informations obtenues

En une seule journée, vous aurez assimilé une quantité immense d’informations. Entre les plaquettes, les flyers et les goodies, vous aurez un peu de mal à savoir où donner de la tête. Il est temps de prendre du recul et de se repencher sur votre butin. Faites cela au calme, une fois rentré chez vous ou bien le lendemain. Il est important de prendre du recul avant de décider.

Il faut savoir que la présence d’une école à un salon ne veut pas forcément dire qu’elle est réputée. Les grandes écoles en font parfois beaucoup pour impressionner. En revanche, leurs diplômes ne correspondent pas toujours aux normes européennes et internationales et n’ont parfois aucune équivalence à l’international.

Rester calme

On vous le répète encore une fois mais le salon de l’étudiant a pour vocation de donner de l’information. Il vous donne les clés pour intégrer la bonne formation en fonction de ce que vous recherchez pour votre futur. Reprenez les notes que vous avez prises et faites des recherches sur internet en vous appuyant dessus.

Si vous n’avez pas trouvé toutes les réponses, il n’y a pas de quoi s’affoler. Tout n’est pas sur place. Vous avez déjà une première base qui s’avère solide et vous donne les premiers éléments pour vous constituer vous-même une orientation personnelle et adaptée à vos projets.

Prendre des rendez-vous

A la suite de votre visite, vous aurez sans doute récupérer des cartes de visite. Contactez en direct les personnes que vous avez pu rencontrer de visu. Expliquez à votre interlocuteur qu’il vous a donné ses coordonnées et que vous l’appelez pour d’autres renseignements. Si besoin, il vous donnera rendez-vous directement au sein de l’établissement.

Soyez attentif aux journées portes ouvertes des écoles et des universités. C’est certainement à ce moment-là, que vous trouverez des informations plus pointues. Prenez-vous-y un peu à l’avance, s’il faut constituer un dossier ou passer des concours vous aurez tout le temps de vous préparer. Les portes ouvertes sont aussi un excellent moyen de se montrer auprès des responsables d’établissement.

Les avantages et les inconvénients

En général, les salons physiques, peu importe où ils sont organisés, se ressemblent. Il y a bien évidemment des avantages mais aussi des inconvénients à se rendre dans l’un d’eux.

Les grands +

Une oreille attentive

En participant à un salon de l’étudiant, vous avez la possibilité d’entrer en relation directe avec des personnes qualifiées dans le domaine que vous visez. Vous pouvez poser autant de questions que vous le souhaitez, et repartir avec des informations utiles à votre orientation.

Il n’y a pas d’intermédiaire entre vous et votre interlocuteur et l’échange est très humain. Cela inspire la confiance et permet d’apaiser les peurs que peuvent ressentir certains lycéens à l’approche du grand choix post bac.

Une concentration d’établissements

Lors d’événement tel que celui-ci, les écoles se déplacent. Vous avez donc tout l’embarras du choix de rencontrer celles qui vous intéressent. Pas besoin de perdre votre temps à passer de ville en ville, c’est elles qui viennent à vous.

Le choix est souvent vaste et permet d’avoir une vue d’ensemble sur les différentes propositions d’études. Vous pouvez même comparer certaines écoles dans le but de vous faire votre propre opinion. Il n’y a pas mieux pour bien préparer son avenir.

Les petits –

L’attente et la foule

Plus le salon est grand et réputé et plus les visiteurs seront nombreux. De ce fait, il est assez difficile d’accéder aux stands sans devoir prendre son mal en patience. Si vous avez le choix au niveau des créneaux horaires, voici quelques conseils :

Evitez de vous y rendre au dernier moment c’est à dire le dernier jour en fin d’après-midi. L’événement dure sur plusieurs jours et les exposants peuvent commencer à fatiguer et être pressés de finir. De plus, en début de session, tout est plus calme et tout le monde est ouvert au dialogue.

Le trop plein d’informations

Le fait que de nombreuses écoles et universités soient présentes est à double tranchant. A la fois cela permet d’avoir une vue d’ensemble sur les différentes formations, mais d’un autre côté, la surinformation peut prendre le dessus. Les établissements essaient de grappiller le plus de candidatures possibles et tout peut vite se transformer en “foire à l’orientation”.

Les lycéens se sentent parfois dépassés par la montagne d’éléments qui s’offre à eux et ne savent plus vraiment où donner de la tête. On peut vite souffrir d’une migraine et n’avoir qu’une envie : rentrer chez soi.

 

La solution MonSalonEtudiant

Pour éviter de subir ces inconvénients et profiter au maximum de l’expérience qu’a à offrir le salon étudiant, voici la solution : MonSalonEtudiant.com

Un nouveau concept

La plateforme a tout d’un salon physique : hall d’entrée, exposants, flyers, plaquettes, interlocuteurs… Sauf que tout se fait depuis chez vous par le biais de votre ordinateur, smartphone ou tablette. Vous avez uniquement à vous inscrire pour pouvoir y participer gratuitement.

Quelqu’un est là pour vous guider à travers les différentes portes qui cachent les stands d’écoles renommées. Vous interagissez en direct avec les responsables de ces établissements par téléphone, par tchat ou par visio-conférence.

Une révolution vis à vis des salons physiques

En soit, la révolution est surtout axée sur la suppression des limites géographiques et des frais liés au déplacement. Vous avez accès à tous les stands peu importe où vous vivez. Vous n’allez plus chercher les informations, ce sont elles qui viennent à vous.

L’attente est aussi supprimée. Ou du moins, si beaucoup de monde se présente sur le même stand que vous, vous pouvez vaquer à d’autres occupations sans avoir à patienter dans une file et subir le brouhaha incessant et la chaleur de la foule.

Une réponse aux besoins des jeunes

Aujourd’hui, les jeunes sont absorbés par leur smartphone. Ils ne le quittent jamais. C’est ce que l’on appelle les digital natives. Plus à l’aise avec leur téléphone, les lycéens et les étudiants peuvent donc optimiser leur orientation sur la plateforme MonSalonEtudiant.com.

Vous êtes maintenant parés à réussir votre orientation en toute sérénité. Votre avenir se prépare dès maintenant !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *