Blog
salon étudiant lyon
Salon étudiant à Lyon : quelles voies peut-on choisir ?
4.6 (92%) 15 votes

Salon étudiant à Lyon : quelles voies peut-on choisir ?

Lyon est l’une des villes les plus plébiscitées par les lycéens qui envisagent des études supérieures après le baccalauréat. Avant de vous engager dans un salon étudiant à Lyon, voici une carte postale étudiante de l’ancienne Capitale des Gaules. Focus sur le deuxième pôle économique français.

Les principales écoles à retrouver dans un salon étudiant à Lyon

Participer à un salon étudiant à Lyon permet de découvrir les principaux établissements implantés dans la ville et sa région. Dans la cité lyonnaise, comme dans d’autres coins, les domaines d’apprentissage sont très larges : commerce, management, communication ou encore arts graphiques. Il est recommandé de chercher une formation en fonction de vos centres d’intérêt et de vos appétences.

L’Université de Lyon

Dotée de douze établissements éparpillés entre Lyon et Saint-Etienne, l’Université de Lyon est le premier pôle universitaire dans la région. En effet, 140 000 étudiants, dont près de 20 000 venus de l’étranger, sont scolarisés dans les différents campus de la faculté public. Le site académique propose un éventail assez large de formations allant du DUT au doctorat en passant par les licences, les masters, mastères, MBA et autres 3es cycles.

Les 12 établissements membres de l’Université de Lyon :

  1. L’Université Claude-Bernard
  2. L’Université Lumière
  3. L’Université Jean-Moulin
  4. L’Université Jean-Monnet
  5. L’Ecole normale supérieure (ENS)
  6. L’Ecole Centrale de Lyon
  7. L’Institut national des sciences appliquées (INSA)
  8. L’Institut d’études politiques de Lyon
  9. VetAgro Sup
  10. L’Ecole nationale des travaux publics de l’Etat (ENTPE)
  11. L’Ecole nationale d’ingénieurs de Saint-Etienne (ENISE)
  12. Le Centre national de la recherche scientifique (CNRS)

Les écoles d’ingénieurs

L’ECAM

Fondée en 1900, l’ECAM de Lyon est l’une des écoles d’ingénieurs les plus réputées sur le territoire lyonnais. Mais aussi l’une des plus performantes. Si bien qu’elle a été classée à la cinquième place des meilleures écoles privées par le magazine l’Étudiant en 2019.

CPE Lyon

L’école d’ingénieur CPE Lyon forme des étudiants dans deux cycles bien spécifiques. Les futurs bacheliers peuvent suivre la formation en chimie ou en sciences du numérique. Près de 300 diplômés sortent de la CPE Lyon chaque année.

ITECH Lyon

Ecole reconnue dans l’ingénierie, l’ITECH dispose d’un campus à Lyon et à Roanne (Loire). Partenaire de près de quinze université à l’international, l’école dispose de quatre axe d’enseignement autour de la chimie, du cuir et des matériaux plastiques et textiles.

ECE Paris – campus de Lyon

Situé en plein cœur de la Ville des Lumières, l’ECE propose un cursus de cinq années en deux temps : l’un préparatoire en deux ans et un cycle ingénieur en trois ans. Une partie peut être réalisé dans le cadre de l’apprentissage.

Les écoles de commerce et de management

IDRAC Business School

Présent dans huit autres grandes villes françaises, l’IDRAC Business School forme près de 2 000 étudiants sur son campus lyonnais. Les formations vont de Bac à Bac+5 : BTS MUC, bachelor Marketing & Business etc…

L’école 3A

Basé sur le campus HEP Lyon – René Cassin, l’école 3A propose deux cycles bien distincts : un bachelor de Responsable opérationnel à l’international et une formation en master de Manager de projets internationaux.

ECEMA

L’ECEMA est établie à Lyon depuis 2003. La particularité de l’établissement se trouve dans un cursus intégralement tournée vers l’alternance grâce à des entreprises locales partenaires comme Renault Trucks, GL Events ou les Aéroports de Lyon. Près de 350 étudiants choisissent leur formations allant du bachelor jusqu’au master.

L’Institut de commerce de Lyon

Avec des formations plus courtes, l’ICL forme des étudiants de 22 nationalités dans l’optique d’évoluer dans le commerce, la vente et la négociation clients. L’école créée en 1912 présente un bachelor de Business Developer et une formation de Business Development réalisable en quatre ou cinq ans.

Les écoles de communication

ISCOM

Créée à Paris mais fort d’un réseau de huit écoles partout dans l’Hexagone, ISCOM est un établissement majeur. Les futurs bacheliers peuvent choisir le campus lyonnais depuis 1990. Les Iscomiens lyonnais peuvent suivre un programme Grande école ou choisir un BTS Communication en deux ans.

Sup de Pub Lyon

Présent en France comme à l’étranger (Londres, Berlin ou San Francisco), Sup de Pub est une référence. A Lyon, pendant cinq ans, les étudiants se forment sur les grands principes d’une communication réussie : stratégie, marketing digital et relations publiques.

Digital College

Installée dans le septième arrondissement lyonnais, l’école s’est spécialisée dans la formation d’une génération d’experts du numérique et du digital. Quatre bachelors, cinq masters et deux MBA sont proposés au Digital College de Lyon.

Les écoles dans l’hôtellerie et la restauration

L’institut Paul Bocuse

A l’image de ses célèbres bouchons, la gastronomie demeure l’une des caractéristiques principales de la ville de Lyon. L’héritage du chef Paul Bocuse, mort en janvier 2018, se transmet dans l’institut qui porte son nom. Les étudiants peuvent suivre des formations allant du bac+3 au bac+5.

L’institut Vatel

Le groupe Vatel s’appuie sur une cinquantaine d’écoles réparties partout dans le monde. Dont celle de Lyon qui a été créée 35 ans en arrière. Depuis, l’institut enseigne la gestion hôtelière à 800 étudiants qui ont deux choix de formation, l’un pour devenir manager et l’autre pour viser un poste de directeur en hôtellerie internationale.

Pas envie de chercher un salon étudiant à Lyon ? Inscrivez-vous sur nos événements 100% en ligne

La vie active lyonnaise

Lyon, troisième ville où il fait bon travailler…

Idéalement située dans une région dynamique, la Ville des Lumières se place en troisième position des villes de Province où il fait bon travailler si l’on en croit l’Express. La capitale rhônalpine est placée sur le podium derrière les villes de Nantes (1ère) et de Rennes (2ème). Pour réaliser son classement, l’hebdomadaire national prend en compte le taux de chômage, le niveau de revenus mais aussi l’insertion des jeunes diplômés dans le marché du travail. Par comparaison, la métropole d’Aix-Marseille se classe seulement en 37ème position.

… et créer son entreprise

L’Express fait aussi la part belle à la cité lyonnaise en matière d’entrepreneuriat. En effet, toujours selon le magazine, Lyon est la meilleure ville française pour monter ou reprendre une entreprise. Pour justifier son choix, la rédaction met en avant l’augmentation de +122% des créations d’entreprises en dix ans. En outre, la Ville accorde de larges subventions aux candidats qui ont envie de créer leur start-up. Le Grand Lyon a largement communiqué en mettant en avant la région comme une « Métropole d’entrepreneurs ».

Bon à savoir : Selon une enquête réalisée par la plateforme RégionsJob, plus de 9 Lyonnais sur 10 conseilleraient leur ville à une personne qui souhaiterait s’y installer.

Les secteurs les plus attractifs à Lyon

L’ancienne Capitale des Gaules est la troisième ville de France en matière de population derrière Paris et Marseille. Il faut dire que Lyon et ses plus de 500 000 habitants disposent d’un emplacement idéal, au cœur de l’Europe. Sa proximité avec l’Allemagne, la Suisse ou encore l’Italie en fait un pôle très attractif. Il est même considéré comme le second pôle de développement derrière la région parisienne. En Auvergne-Rhône-Alpes, le marché de l’emploi donne lieu à différentes opportunités de travail. Si Clermont-Ferrand est connu pour son usine Michelin, Lyon est réputé pour son savoir-faire en matière de textile. Les célèbres Canuts – du nom de ces anciens ouvriers tisserands qui travaillaient la soie dans le Vieux-Lyon – ont laissé place à la confection industrielle de textiles nouveaux. Mais, le secteur industriel – surtout textile, chimique et mécanique – n’est pas le seul secteur à faire rayonner Lyon en France et à l’international.

Le commerce et la banque

Sa bonne place européenne confère à la ville des Lumières un avantage certain en matière de commerce. Dans la région lyonnaise, de nombreuses entreprises de négoces se sont implantées. Tout comme les activités financières. L’établissement de grandes banques en fait un pôle majeur, notamment dans le quartier de la Part-Dieu, considéré comme le poumon économique de la ville. L’équivalent du quartier de La Défense à Paris accueille deux gratte-ciels portant le nom d’établissements bancaires : La tour Swiss Life et la tour Caisse d’Epargne.

Les nouvelles technologies

Le secteur des nouvelles technologies est l’un des plus importants à Lyon. En effet, l’informatique, le numérique ou encore l’ingénierie prennent une place prépondérante. En matière d’informatique, des entreprises reconnues se sont implantées dans la région. C’est le cas de deux multinationales américaines : IBM et Hewlett-Packard (HP). Au milieu des entreprises étrangères, une société fait particulièrement la fierté des Lyonnais. Il s’agit de la Cegid qui est spécialisée dans l’édition de logiciels de gestion. L’entreprise fondé en 1983 compte près de 2 000 salariés. Créée par Jean-Michel Aulas, elle a enregistré un chiffre d’affaires de plus de 300 millions d’euros en 2016.

Le domaine de la santé

Autre domaine bien implanté dans la ville de Lyon, la santé est un secteur pourvoyeur d’offres d’emploi. En 2018, les hospices civils de la ville des Lumières envisageaient l’embauche de 1 300 à 1 600 personnes, selon le journal Le Parisien. C’est loin devant la Ville et la Métropole (1 000 embauches) ou encore la société de transports franco-québécoise, Keolis (500). Les grandes entreprises Sanofi Pasteur, Bayer ou encore Boiron ont également un siège à Lyon. Sur le site RégionsJob, le nombre d’offres d’emploi de l’industrie pharmaceutique et biotechnologique a augmenté de 26% entre 2015 et 2016.

Retrouvez le salon de l’apprentissage et de l’alternance sur MonSalonEtudiant.com

Le top 5 des entreprises lyonnaises qui recrutent le plus

Grâce à sa proximité avec Paris, Grenoble, Genève (Suisse) ou Turin (Italie), la ville de Lyon accueille de nombreuses entreprises internationales. Celles-ci apprécient sa localisation centrale et proche des frontières stratégiques avec le reste de l’Union européenne. En 2014, la région lyonnaise comptait près de 950 entreprises comptant plus de 100 salariés. Parmi elles, certaines recrutent régulièrement dans des domaines variés :

  1. Fiducial (expertise en droit et en comptabilité) recherche des profils d’avocats, de juristes ou encore de spécialistes en audit professionnel.
  2. April (solutions d’assurance et assistance) ouvre des postes à des gestionnaires d’assurance, des consultants ou encore des commerciaux. Le groupe a embauché 250 personnes en contrat à durée indéterminée (CDI) en 2013.
  3. Keolis (exploitation de réseaux de transports) recherche essentiellement des agents de maintenance, des conducteurs (bus, tramways et métros) et des chefs d’exploitation.
  4. Boccard (développement industriel, énergétique et nucléaire) recrute des ingénieurs, des automaticiens ou encore des chargés de projets.
  5. La Caisse d’Epargne Rhône-Alpes (grand groupe du secteur bancaire) embauche des conseillers, des chargés de clientèle ou des commerciaux. En 2013, la Caisse d’Epargne a recruté près de 180 employés en CDI.

salon étudiant à lyon

La vie étudiante à Lyon en chiffres

  • 145 000 jeunes formés dans la cité lyonnaise.
  • 45 000 étudiants inscrits à l’université Claude-Bernard.
  • 8 300 élèves inscrits à l’Ecole normale supérieure (ENS).
  • 700 programmes d’échanges avec des écoles internationales.
  • 315 euros d’abonnement annuel “Campus” pour les transports en commun.
  • 95 euros par semaine de bourse régionale pour la mobilité internationale.
  • 54 écoles d’enseignement supérieur et 4 facultés.
  • 40% des étudiants viennent d’une autre région.
  • 18 euros pour le Pass culture comprenant 3 spectacles et 1 place de cinéma.
  • 10% des apprenants lyonnais sont issus de pays étrangers.
  • 3 résidences du CROUS inaugurées à la rentrée 2017.

Sur un plan européen, Lyon se place en dix-septième position des meilleures villes étudiantes, d’après Business Insider. Mais c’est bel et bien en France que la ville tire profit de sa notoriété. En septembre 2018, le magazine l’Etudiant l’a promu au rang de meilleure ville étudiante française. C’est la seconde année consécutive que la cité lyonnaise arrive en tête du classement annuel. Signe que le réseau universitaire, l’offre de formation et l’insertion professionnelle se portent bien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *